Quels sont les dieux de la mort dans la mythologie ?

Les dieux de la mort sont légion dans la mythologie. Vous avez sûrement déjà entendu parler d’Anubis, d’Al Puch, d’Odin, de Hel et beaucoup d’autres. Ils sont associés chacun à des civilisations bien spécifiques comme celle égyptienne, romaine ou encore germaine. Découvrons ici quelques dieux de la mort existant dans la mythologie.

Les divinités de la mort chez les Egyptiens, les Aztèques et les Mayas

Anubis est l’un des dieux de la mort chargé de veiller sur les tombes chez les Égyptiens. Il s’occupe de la momification et contrôle les funérailles. En guise d’information, c’est Anubis qui a embaumé Osiris. Comment l’identifier ? Un canidé à tête de chacal ou sous forme humaine avec une tête de chien à oreilles pointues, voilà ce à quoi il ressemble. Chez les Aztèques, nous avons Mictlantecuhtli, le seigneur du royaume des morts. Un squelette aux dents proéminentes composé en partie de restes de chair humaine le représente. Le royaume des morts ou Mictlan est réparti en plusieurs zones. Il accueille les défunts en fonction de chaque type de mort. Al Puch est le dieu de la mort dans la croyance Maya. Il est représenté par un squelette ou un cadavre orné de cloches. A cela s’ajoute parfois une tête de hibou, animal annonciateur de mort. Le hululement du hibou présage la maladie et la mort dans la croyance indienne.

Les dieux de la mort chez les Germains et dans les pays nordiques

En plus de ses autres attributs que sont la guerre, la poésie et le savoir, Odin a également la fonction de veiller sur la mort. C’est le dieu principal chez les Germains. Il reçoit la moitié des âmes tombées au combat. Du point de vue aspect, il apparaît comme un homme âgé, barbu et borgne. Parmi ses fils, il y a Thor qui est le plus connu. Hel est la déesse guerrière des morts dans les pays nordiques. Un côté de son visage représente les ténèbres et l’autre la lumière de la vie. Elle conduit les âmes des défunts et règne sur neuf mondes.